Slow travel: le luxe de prendre son temps

Le principe du « slow travel » est, comme son nom l’indique, de voyager plus lentement. Ce mouvement invite à ralentir son rythme de vie pour savourer l’instant présent et ainsi contrer le stress d’un mode de vie trop rapide. Quand on voyage slow, on prend le temps de s’imprégner des lieux.

Le slow travel invite également à être plus éco-responsable et sensible à l’environnement. Les voyageurs slow utilisent les transports en commun ou peu polluants et consomment local. Leur but est de s’immerger dans le quotidien du lieu et d’être en contact avec les locaux qui sont d’authentiques guides. Une manière positive de ressentir et de mettre en avant les valeurs du pays.

slow travel-local market

L’initiateur du mouvement Slow, le « slow food » est apparu en Italie dans les années 1980. A l’opposé du fast food, il montrait déjà le besoin de prendre une bouffée d’oxygène dans une société qui va beaucoup trop vite. Ces 2 mouvements proposent une alternative au mode de vie consumériste.

Les touristes qui désirent voyager « slow » sont de plus en plus nombreux. Selon une étude 8 européens sur 10 souhaiteraient se mettre au slow tourisme afin de réellement se détendre pendant leur vacances. Découvrez quelques exemples de voyageurs qui ont décidé de ralentir leur rythme de vie: Go with the Flo, village slow tourisme à Biscarosse.

Comment proposer aux touristes de voyager « slow » ?

Le slow travel fait donc partie des nouvelles manières de voyager qui marquent un changement profond du touriste type.